AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le rock.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: le rock.   Lun 3 Mar - 21:16

extrait wilkipédia.

Le genre musical rock'n'roll est apparu vers 1950 aux États-Unis. Le rock ressemblait alors à un mélange de jazz, de blues et de country music, mais aussi de bluegrass et certaines influences folk ou européennes ne sont pas à négliger. Depuis, le rock a évolué et il est maintenant devenu un style de musique puissant et très varié.
Rocking (balancer, bercer), du jargon des chanteurs noirs de gospel, dans le sud des États-Unis, évoquait à l'origine un état d'extase spirituel; mais par la suite, pendant les années 1940, le terme devint à double-sens, le plus évident étant le mouvement de la danse, le sous-entendu étant sexuel.
Le rock'n'roll connaît dès 1955 aux États-Unis un grand succès. Plusieurs artistes américains suivent Bill Haley : Elvis Presley ou « The King » (le "roi" du rock' n' roll), Buddy Holly, Jerry Lee Lewis, Eddie Cochran, Chuck Berry, Little Richard et bien d'autres. Les précurseurs avaient été dans leur immense majorité des musiciens noirs, à tendance jazzy : Louis Jordan, Big Joe Turner, mais aussi Louis Armstrong, Duke Ellington, Sidney Bechet, et tant d'autres, oubliés, négligés, minimisés.
Le rock est lié à l'apparition de la télévision, du disque microsillon 33 et 45 tr/mn, de la voiture pour tous, de l'explosion économique américaine (liée à l'énergie déployée pendant la guerre, mais c'est une autre histoire![1]), et à l'invention de la guitare électrique, Fender en tête.
Mais à la fin des années 1950, le rock'n'roll perd sa popularité et sa vitalité: les plus grands de l'époque « disparaissent », comme Elvis Presley, le Roi, qui part au service militaire en 1958, en Allemagne, et raccroche la scène pour signer avec Hollywood la réalisation de 33 films, de qualité très discutée, pour ne revenir qu'en 1968; le sans relief Pat Boone prendra sa place dans les charts.
Pourtant, loin des États-Unis, on s'apprête à prendre le relais. La révolte des jeunes européens, et en particulier des jeunes britanniques, et aussi des allemands et des français, se servira du rock. Cette révolte contre un ordre établi qu'ils rejetttent marquera le rock'n'roll, mais aussi se servira de lui, jusqu'à nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: le rock.   Lun 3 Mar - 21:18

wilkipédia suite:
1951 - Les origines - Le rock'n'roll [modifier]

Origines musicales [modifier]



  • Une fusion de styles

Le rock doit ses origines à de nombreuses musiques populaires du début du XXe siècle aux États-Unis, toutes, jusqu'alors, très catégorisées, limitée chacune à un public ou des interprètes très définis : le jazz, le boogie-woogie, le rythm and blues, le blues, pour les « musiques de noirs » ; le country et le folk pour les « musiques de blancs ». La fusion de ces styles deviendra le rock'n'roll :
Le rock emprunte les instruments du jazz (guitare, contrebasse, batterie, saxophone…), au blues les douze mesures et la suite d'accords « I-IV-V », au country le rythme binaire avec un tempo rapide et enfin au folk certaines ballades traditionnelles jouées au tempo d'origine ou accélérées.

  • Des innovations d'enregistrement




1) Le slap de contrebasse

L'utilisation agressive de la contrebasse, jouée en frappant les cordes, permet d'ajouter des effets de percussion dans la section rythmique; on peut entendre cet effet dans That's all right mama de Elvis Presley, dans laquelle on croit entendre des sons de percussions que l'on pourrait attribuer à une batterie; on sait aujourd'hui que Bill Black "donnait des claques" aux cordes de sa contrebasse.




2) Le "slapback"

Un écho court utilisé à cette époque sur les voix et les guitares. Le principe consistait à mixer, avec un magnétophone à bande, le son direct avec son retour monitor; le décalage de quelques centimètres entre la tête d'enregistrement et celle de lecture induisait quelques dixièmes de seconde de retard; l'écho à bande était né (Sam Philips des studios Sun en était un des précurseurs). Des pédales d'effets électroniques pour guitare reproduisent aujourd'hui cet écho court qui permet d'obtenir un son rockabilly des plus réalistes.




3) « La puissance du chant »

Les chanteurs ont un chant puissant, en dehors de toute technique classique de chant, loin des chanteurs de Jazz. On peut citer Little Richard comme exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: le rock.   Lun 3 Mar - 21:25





un des premiers rock ,.Bill Haley and his Comets - Crazy Man Crazy
merci gatorrock786.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: le rock.   Lun 3 Mar - 21:28

PREMIER ROCK: 1951.

Rocket 88 est une chanson de rhythm and blues écrite par Jackie Brenston. Elle est inspirée de Cadillac Boogie de Jimmy Liggins. Dans les paroles, Brenston remplace la vieille cadillac par la nouvelle Oldsmobile Rocket Hydra-Matic 88. La mélodie est quasiment la même.
Jackie Brenston et Ike Turner enregistrent ce morceau à Memphis le 3 mars 1951 dans le studio du jeune producteur Sam Phillips. Celui-ci vend la chanson à Chess Records, qui l'édite en single en avril, sous le nom de « Jackie Brenston & his Delta Cats », avec Come Back Where You Belong sur la face B. Deux autres titres enregistrés le même jour, sont eux crédités à « Ike Turner & The Kings of Rhythm ».
Rocket 88 entre dans le classement R&B à la fin du mois d'avril, pour atteindre la première place. Ce disque est une des meilleures ventes de l'année 1951 aux États-Unis dans la catégorie Rhythm & Blues.
Devant tant de succès, ils enregistrent une suite intitulée My Real Gone Rocket. Mais Turner finit par prendre ombrage de la popularité de son coéquipier, et les deux hommes ne tardent pas à se séparer. Quand ils se reformeront, quelques années plus tard, Turner interdira à Brenston de chanter Rocket 88 en public.
Sam Phillips, voyant l'argent que Chess a gagné à sa place, se décidera à créer son propre label l'année suivante, baptisé Sun Records. Bien qu'il ait découvert Elvis Presley, il déclarera que Rocket 88 était le premier succès du rock 'n' roll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: sam philips   Lun 3 Mar - 21:30






le studio ou sam philis à tout démarré en 1950.
avant, le rock , n'existait pas.
il à tout découvert: elvis et les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le rock.   Aujourd'hui à 11:36

Revenir en haut Aller en bas
 
le rock.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les disques de rock à avoir toujours sur soi.
» Les livres sur le rock progressif
» Ampli Two-Rock Overdrive Signature 100 watts
» les émissions de rock à la télé
» [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum sur Amy Winehouse :: LES AUTRES MUSIQUES :: Rock Anglophone-
Sauter vers: