AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 gainsbourg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: gainsbourg.   Ven 4 Avr - 23:46




un tout grand parolier , un personnage.
















gainsbourg:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: gainsbourg.   Ven 4 Avr - 23:51

Serge Gainsbourg (né Lucien Ginsburg le 2 avril 1928 à Paris - 2 mars 1991 à Paris) est un auteur-compositeur-interprète et cinéaste français.
Il voulut devenir
artiste-peintre, mais en vain. Par la suite, il devint célèbre en tant qu'auteur-compositeur-interprète et toucha à de nombreux styles musicaux, mais aussi au cinéma et à la littérature. Il a réalisé plusieurs films et vidéo-clips et composé plus de 40 bandes sonores. Enfin, il s'est créé l'image d'un poète maudit et provocateur.

Jusqu'à l'âge de trente ans, Serge vit de petits boulots. Il est tour à tour professeur de dessin, de chant,
surveillant… Mais son activité principale est la peinture. Il aurait aimé être un génie de la peinture comme Francis Bacon ou Fernand Léger, dont il fut l'élève, mais il abandonne rapidement la bohème pour devenir crooner de piano-bar dans les casinos de la côte comme le Touquet Paris-Plage ou Deauville et dans des boîtes parisiennes comme Madame Arthur.
Il a une révélation en voyant
Boris Vian, qui écrit et interprète des textes provocateurs, drôles, cyniques, qui font grincer des dents, loin des vedettes du moment, comme Dario Moreno ou Annie Cordy.
C'est en écrivant pour
Juliette Gréco (Accordéon, La Javanaise) et Petula Clark (La Gadoue) qu'il rencontre ses premiers succès, mais c'est avec Françoise Hardy (Comment te dire adieu ?) et surtout France Gall qu'il va réussir à séduire un public jeune. Après ses premiers succès gainsbourgiens (N'écoute pas les idoles, Laisse tomber les filles), France Gall remporte, en 1965, le grand Prix du Concours Eurovision de la chanson après avoir choisi le titre Poupée de cire, poupée de son, écrite par Gainsbourg à l'instigation de Maritie et Gilbert Carpentier, parmi les dix qu'on lui proposait. La chanson lauréate devient le tube international qui passe sur toutes les ondes et que France Gall enregistre même en japonais[1]. Gainsbourg continue sur la veine du succès avec France Gall, en 1966, grâce à Baby Pop et surtout aux Sucettes à l'anis.
Fin
1967, il vit ensuite une passion courte mais torride avec Brigitte Bardot à qui il dédie la chanson Initials B.B. après lui avoir écrit quelques titres emblématiques (Harley Davidson, Bonnie and Clyde, Je t'aime... moi non plus, même si ce dernier titre enregistré avec elle en duo en 1967 en version symphonique fut rendu célèbre l'année suivante par Jane Birkin ; la version originale, d'abord gardée secrète par Serge à la demande de Brigitte Bardot, ne sortira quant à elle qu'en 1986 : ce sera un tube).
Sur le plateau du tournage de Slogan, en
1968, il rencontre Jane Birkin pour laquelle il sera à nouveau auteur-compositeur. Je t'aime... moi non plus et 69 Année érotique sont d'immenses succès qui dépassent les frontières.
Ils deviennent pendant dix ans un couple très médiatique, à la pointe de l'actualité, chacun enchaînant tournage après tournage.
Ses
années 1970 sont marquées par l'écriture et la composition de 4 albums phares : Histoire de Melody Nelson en 1971, Vu de l'extérieur en 1973, Rock around the bunker en 1975 et L'Homme à tête de chou en 1976. Si, au départ, ces albums rencontrent peu de succès commercial (les ventes plafonnent à 30 000 exemplaires), ils le hissent au rang de l'avant-garde de la chanson française.
Histoire de Melody Nelson est accueilli par la presse comme « le premier vrai poème symphonique de l'âge pop ».
En mai
1973, Serge Gainsbourg est victime d'une crise cardiaque. Il continue pourtant de boire et de fumer, fidèle au personnage qu'il est en train de devenir.
L'album Vu de l'extérieur comporte un tube : Je suis venu te dire que je m'en vais.
Avec Rock around the bunker il pousse l'autodérision (il avait dû se cacher des lois antijuives de l'Occupation) et la provocation à son comble : il tourne en dérision, au second degré, l'esthétique et la verroterie nazies. L'album, enregistré à Londres, est radicalement rejeté par les programmateurs de radio qui ne voient dans cette farce à la Boris Vian qu'une provocation scandaleuse avec des titres comme Nazi rock ou Tata teutonne. Pourtant, à la fin de la décennie 1980, cet album sera couvert de disques d'or.

Les boîtes de nuit, les beuveries, le
noctambulisme, la décrépitude physique… De plus en plus, « Gainsbarre » succédera à Gainsbourg avec quelques apparitions télévisées plus ou moins alcoolisées. Il forge ainsi sa légende de poète maudit mal rasé et ivre qui lui vaut tantôt l'admiration, tantôt le dégoût. Au bout de dix ans, Jane Birkin n'en peut plus et le quitte.
Gainsbourg écrit son nouvel album reggae avec ces paroles sur Ecce Homo : « Il est reggae hilare, le cœur percé de part en part ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: gainsbourg.   Ven 4 Avr - 23:54

Il rencontre une nouvelle égérie, Bambou, pour laquelle, manie gainsbourgienne, il ne peut s'empêcher de composer. Il lui fait chanter quelques titres qui ne rencontrent pas les faveurs du public (Made in China, 1989).
Son œuvre intégrale sort en coffret CD avec de nombreux introuvables que les collectionneurs s'arrachent à prix d'or ; toutefois, les chansons écrites pour ses interprètes ne sont pas incluses. Il part ensuite pour New York où il enregistre ses deux derniers albums, Love on the Beat et You're Under Arrest. Après le reggae, il se frotte au
hip-hop et au funk. Il se produit de longues semaines en concert au Casino de Paris.
Gainsbourg s'éteint en
1991 à la suite d'une cinquième crise cardiaque (un comble pour celui qui suivait affligé les enterrements de ses cardiologues successifs).
Il est enterré avec ses parents au
cimetière du Montparnasse (1re section) à Paris où sa tombe est l'une des plus visitées avec celles de Jean-Paul SartreSimone de Beauvoir et de Charles Baudelaire qu'il mit en musique (Baudelaire, Le serpent qui danse, Album nº 4, 1962). Depuis 1991, sa tombe déborde constamment de plantes et objets divers (photos, choux - pour L'Homme à la tête de..., petits mots, tickets de métro recouverts d'un message - ce qu'on retrouve sur d'autres tombes du cimetière mais qui pour l'auteur du Poinçonneur des Lilas a une saveur particulière). La tombe porte le nom de Serge Gainsbourg et de ses parents, Olga (1894-1985) et Joseph (1896-1971) Ginsburg.
Tombe de Serge Gainsbourg, Olga et Joseph Ginsburg



Lors de son enterrement, le
7 mars1991, vinrent notamment parmi la foule, outre sa famille, Catherine Deneuve, Isabelle Adjani, Françoise Hardy, Patrice Chéreau, Renaud, Johnny Hallyday, les ministres Jack Lang et Catherine Tasca, et les brigades de cuisiniers et serveurs du restaurant Marc Meneau, où il avait passé ses derniers jours. Catherine Deneuve lut sur la tombe le texte de la chanson Fuir le bonheur de peur qu’il se sauve .


Serge Gainsbourg marque fortement la musique française. Il n'hésite pas à métisser ses compositions avec des influences musicales très variées, contribuant à en populariser certaines en France :



  • le reggae, avec l'album Aux armes et cætera... enregistré à Kingston (Jamaïque) suivi de Mauvaises Nouvelles des étoiles,
  • le rap avec You're Under Arrest,
  • la musique afro-cubaine : Couleur café, entre autres,
  • le jazz : Du jazz dans le ravin, album Gainsbourg Confidentiel
  • le classique : plusieurs de ses morceaux sont inspirés de thèmes classiques tels que Lemon Incest, Ma Lou Marilou, Initials BB, My lady heroïne ou Baby Alone in Babylone,
  • le rock progressif : album Histoire de Melody Nelson

    extrait:wilkipédia.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
izabvane
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Féminin
Nombre de messages : 4349
Age : 47
Humeur : courage Amy
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: gainsbourg.   Sam 5 Avr - 0:42

géant auteur, compositeur, homme exceptionnel qui a marqué ma jeunesse
comme Amy, ces chansons nous parlent et ya une jolie mélodie ...

quelques années aprés sa mort, sur le mur de son habitation parisienne, y'avaient encore écrit des messages de fans I love you

il disait :
"je mourrai vieux car je fume et je bois et la fumée conserve la viande et l'alcool le fruit !!"

rien à rajouter
ah si, merci luc d'avoir placé Serge dans le forum Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: gainsbourg.   Sam 5 Avr - 13:35

je suis embêtant , avec les bios , résumées , d'après ce que je pense crucial.
mais je trouve , qu'il ne faut pas balancer une vidéo de chanteur ,sans expliquer sa bio, du moins au départ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
Mel
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 2683
Age : 28
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: gainsbourg.   Sam 5 Avr - 14:57

IL a influencé beaucoup de chanteurs non ?

_______________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phill78
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 2072
Age : 60
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: gainsbourg.   Dim 6 Avr - 17:33

il a dû influencer Amy....pour l'alcool.... :bigsmiley:

bon c'était juste pour rire..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luc
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Masculin
Nombre de messages : 1647
Age : 52
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: gainsbourg.   Dim 6 Avr - 18:29





niveau came et alcool, amy n'a rien inventé..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sos recherche iza.com
Coralie57200
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Féminin
Nombre de messages : 1891
Age : 24
Localisation : 57200 Sarreguemines
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: gainsbourg.   Lun 7 Avr - 0:55

j'en entend défois parler de lui, et vous aller p'tetre me prendre pour une folle mais il y a environ 2 semaines je me suis rendue compte qu'il était mort Razz parce que quand il passe à la télé j'entend jamais parlé qu'il est mort. Bon bref voilà je connais pas beaucoup de chansons de lui, mais celles que je connais je les aimes bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
izabvane
TO KNOW IS TO LOVE HER
TO KNOW IS TO LOVE HER


Féminin
Nombre de messages : 4349
Age : 47
Humeur : courage Amy
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: gainsbourg.   Lun 7 Avr - 1:22

t'as du en entendre parler ya pas longtemps car c'était l'anniversaire de sa mort, le 2 mars (1991)... j'ai l'impression que c'était avant hier !
on m'auarit demandé sa date finale, j'aurai dit 1999 ou 2000 Embarassed
comme quoi, les biographies servent, sont utiles ( bien que ça ne nous rajeunisse pas Smile que le temps passe vite ... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: gainsbourg.   Aujourd'hui à 11:36

Revenir en haut Aller en bas
 
gainsbourg.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gainsbourg
» Basse de Gainsbourg sur 69
» Nico & Gainsbourg
» Serge Gainsbourg - Confidentiel (1963)
» Gainsbourg ou Gainsbarre...??!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum sur Amy Winehouse :: LES AUTRES MUSIQUES :: La musique Française/francophone-
Sauter vers: